Le levé topographique

Les formes et détails du terrain sont mesurés à l’aide d’instruments de topographie. Chaque levé doit être réalisé avec l’outil adéquat, c’est pourquoi nous employons des instruments de topographie modernes tels que la station totale robotisée, le niveau électronique, le GPS et le scanner. Grâce à ceux-ci, les formes sont relevées en 3 dimensions : d’une part deux dimensions planimétriques (X,Y) et d’autre part une dimension altimétrique (Z).

Sur terrain il est également possible de réaliser des nivellements, c’est-à-dire mesurer des différences de dénivelées en vue de calculer précisément des altitudes.

Du terrain au plan

Le relevé des formes s’effectue le plus généralement dans un système de coordonnées nationales. En Belgique, nous utilisons les systèmes Lambert 72 ou 2008. Il s’agit en réalité d’une projection cartographique permettant de représenter de manière plane une portion courbe de la Terre, et ce tout en limitant au maximum les déformations.

L’aboutissement final des travaux de topographie sera donc la réalisation d’un plan, qui est une représentation géométrique et plane d’une zone étudiée de la Terre. Il permet de retranscrire les informations recueillies sur terrain, à l’échelle, en vue d’une exploitation présente et future.

Implantations et suivi de chantier

Le Bureau d’études Savoie procède également à l’implantation d’ouvrages avant leur réalisation, sur base de plans conçus par des architectes voire des ingénieurs internes ou externes au Bureau. Il peut s’agir aussi bien d’axes de voiries, que de maisons ou d’ouvrages d’art de grande importance.

Fréquemment nous nous chargeons également de suivis complets de chantiers de terrassement depuis le relevé avant travaux, jusqu’à l’implantation, les relevés intermédiaires, les calculs de cubatures et plans As-Built.

Nous disposons également des outils nécessaires à la programmation d’engins de chantier équipés des technologies Trimble et Topcon.

La nouvelle technologie du scanner 3D

La dernière technologie intégrée dans notre travail concerne l’acquisition de données topographiques au moyen d’un scanner laser 3D, un appareil de mesure de dernière génération. A l’aide d’un faisceau laser, l’appareil peut balayer avec précision l’espace afin d’en extraire un nuage de points qui sera traité par ordinateur. Cette technologie permet l’acquisition de formes très complexes avec une grande complétude (plusieurs millions de points). L’addition de photos à ce relevé topographique offre un rendu réaliste et en 3 dimensions.

Vers la topographie aérienne avec les drones

Afin d’anticiper le développement de cette nouvelle technologie de terrain que représente l’emploi des drones, nous commençons à intégrer ces derniers à notre travail. Les drones permettent de générer rapidement des ortho-photos de qualité en 2D et 3D et donc, des modèles numériques de terrain.