Le site de l’ancienne centrale électrique de Péronnes-lez-Binche s’est considérablement dégradé au long des nombreuses années écoulées depuis sa fermeture.
Ce site a été le théâtre de différentes activités. Il y eut des activités minières au 19ème siècle visant à l’exploitation des ressources carbonifères. Début du 20ème siècle, le tri et le lavage du charbon extrait ont pu être mis en place dans la partie située au sud-est. Enfin, la centrale électrique a permis de produire de l’électricité via un processus thermique jusqu’en 1999. Les installations électriques ont été détruites en 2001.

Dès 2004, les entreprises Matexi et Wanty décident de participer à la réhabilitation du site.
Ce site est repris en zone d’activités économiques industrielles et un développement de projet d’habitat va être mis en place.

La SPAQUE a aussi été chargée par le Gouvernement Wallon de dépolluer le site dont le sol contenait du Chrome, du Zinc des huiles minérales et des hydrocarbures.

Relevé et études des voiries et de l’égouttage par BES

BES est alors chargé du relevé de l’ensemble du site. En 2013, à la suite du classement du lieu en site à réaménager par la Région wallonne, le projet de réhabilitation reprend de plus belle.

BES est alors chargé de la réalisation de l’étude technique des voiries et de l’égouttage de l’urbanisation du site sis à l’ombre de la Tour Saint Albert.