Près d’un million de m³ déplacés

SPAQuE a entamé les travaux du site “Carcoke” en 2003. Très vaste mais aussi très pollué, ce site de 47,10 hectares verra sa réhabilitation terminée en 2014. Un éco-zoning consacré au développement d’activités économiques et industrielles sera alors créé avec l’IDEA comme opérateur. De son côté, SPAQuE envisage le développement d’énergies renouvelables sur une partie du site, toujours en concertation avec l’IDEA.

BES est présent sur le site depuis bientôt 5 ans.

La première phase consistait à l’excavation par la société ECOTERRES des 16.000 tonnes de terres cyanurées présentes au nord-est du site. Vu la dangerosité du produit, les mesures de sécurité et notre méthode de relevé ont dû être adaptées.

BES-Carcoke-spaque 5

De 2009 à 2011, 350.000 tonnes de terres polluées ont été l’objet d’un traitement biologique sur place par la société SITA REMEDIATION, une prouesse en Belgique. C’est la société VDRT s.a.(Vandamme s.a.) qui a procédé à l’excavation des noyaux en composés organiques volatils atteignant des profondeurs d’une dizaine de mètres.

De 2012 à aujourd’hui, BES est toujours présent sur le site pour la société VDRT. La présente étape de réhabilitation concerne principalement le traitement des pollutions de surface présentes dans la tranche de 0 à 2 mètres de profondeur. Les mouvements de terre devraient atteindre le volume astronomique de 850.000 m³. Un challenge que le groupe VDRT n’a pas hésité à relever en nous sollicitant pour cette nouvelle phase.